L’expérience française des itinéraires culturels européens

Les actions engagées par la FFICE le sont avant tout pour faire mieux connaitre les itinéraires auprès des institutions et du public. Il s’agit d’identifier les itinéraires sur l’ensemble du territoire et de comprendre comment ils le structurent. 

Depuis sa création, la FFICE s’appuie sur les nouvelles technologies pour proposer au public un tracé des itinéraires culturels. Dans un premier temps, l’expérience a été menée dans le périmètre de Paris ; dans un second temps, dans le Nord de la France. Parallèlement, la FFICE élabore un cahier des charges pour les itinéraires de randonnée pédestre, en lien avec la Fédération Française de Randonnée.

Cela pourrait commencer comme un conte… Il était une fois 7 itinéraires culturels européens– le réseau des sites clunisiens, l’itinéraire du patrimoine des migrations, les chemins de Saint-Jacques de Compostelle, le chemin de saint Martin de Tours, les voies de Mozart, l’itinéraire du patrimoine juif et de la Via Francigena- qui avaient tous pour particularité de se croiser dans le Nord de la France, formant un triangle en longeant le littoral de la Manche à la mer du Nord et en descendant jusqu’au nord de la région Champagne-Ardenne, puis en remontant au point de départ.

Un « triangle d’or » qui rassemble et témoigne du patrimoine partagé des différents pays et cultures de l’Europe, porteur des valeurs fondamentales que sont les droits de l’homme, la démocratie culturelle, la diversité et l’enrichissement mutuel à travers les frontières et les siècles. Un point d’origine imaginaire en quelque sorte –car tous les itinéraires ne commencent pas à Paris- pour partir faire son chemin, celui que l’on veut.

La création de l’application « Triangle d’or » pour iPhone est ici une action symbolique de la FFICE et de ses valeurs. Elle propose une mise en récit contemporaine des parcours, fondée sur les pratiques des « slowwalker », ces randonneurs solo ou en famille qui appréhendent le paysage et le voyage de façon durable : un tourisme centré sur l’homme dans son environnement historique, social et naturel.

L’application est un carrefour entre l’Histoire et la modernité parce qu’elle propose des informations historiques, patrimoniales, pratiques, par le biais des nouvelles technologies de l’information et de la communication.

Aucune application pour smartphone, en France, n’offre à ce jour d’informations complètes sur des parcours culturels itinérants. L’application « Triangle d’or » et, avant elle, « Carré d’or » pour la ville de Paris, sont donc uniques en leur genre ; elles allient l’Histoire avec ses étapes patrimoniales et la mobilité. Elle présentent des itinéraires à forte valeurs ajoutées – chaque itinéraire est construit sur une valeur particulière comme le partage, l’unité, la transmission, l’émotion fraternelle, l’hospitalité, le rayonnement, l’enracinement, l’écoute… Elles s’appuyent sur l’ouverture des données publiques « Open Data ».
La FFICE a entamé un travail de réflexion, en lien avec la Fédération Française de Randonnée, pour mettre en oeuvre à l’échelle nationale un cahier des charges qui permette d’identifier une catégorie de chemins de randonnée pédestre « Itinéraire culturel européen ».

Unique en Europe, cette démarche permettrait de proposer au public de parcourir des chemins ayant un sens culturel qui lui ferait faire un voyage dans l’espace et dans le temps.

Back to Top